Biographies

IV – B I O G R A P H I E S

La compagnie A HAUTEUR DES YEUX

Nés en 1985, les personnages de la compagnie A hauteur des yeux sont des êtres en bois de taille humaine : le Pharaon à qui l’on a volé ses yeux de diamant peu après sa mise en tombe, la Grande Femme qui garde ses yeux fermés, Lutko, rescapé d’une guerre et actuellement astronome. 5 à 10 mètres de fils les relient aux joueurs. A travers des systèmes mécaniques à poulies et contrepoids – comme dans les anciens théâtres – la compagnie développe un travail de recherche sur le mouvement et la mémoire.

La compagnie produit des performances et des chorégraphies danséesè ou collabore à des projets interdisciplinaires qui ont voyagé dans différents festivals ou événements culturels en Russie, en Bosnie et plus récemment en France.

 

Padrutt Tacchella

1961

marionnettiste, constructeur et scénographe
vit et travaille à Genève

Inventeur infatigable dans l’art de la marionnette et la conception d’espaces scéniques, il fonde en 1995, avec Nathalie Tacchella et Diane Senger, la compagnie de l’estuaire.
Il participe à toutes les créations dont il signe les scénographies et participe en tant que performer entre 1995 et 2006.
En tant que marionnettiste, il conçoit des systèmes de suspension et de robotique mécanique/hydraulique. Avec sa compagnie A Hauteur des Yeux il réalise des performances mettant en jeu ses marionnettes, des danseurs, des musiciens, des acteurs et diverses machineries.
Pour les 20 ans de la compagnie, en marge des représentations de GO, il présente Xd4r, une perfrmance mettant en mouvement une impressionnante marionnette hydraulique.

Nathalie Tacchella

1961

chorégraphe, interprète et pédagogue
vit et travaille à Genève

Elle suit sa formation de danse à Genève parallèlement à sa formation musicale. Dès 1983, elle complète sa formation classique et jazz par la danse contemporaine auprès de Peter Goss, Yvonne Städler et Fabienne Abramovich, puis en contact improvisation avec Urs Stauffer et Kurt Kogel. Elle s’initie au yoga de l’énergie avec Cindy van Acker.
Interprète au sein du Modern Jazz Ballet de Brigitte Matteuzzi, puis de la compagnie Metal de Fabienne Abramovich, elle fonde en 1995, avec Diane Senger et Padrutt Tacchella, la compagnie de l’estuaire, qu’elle dirige et en signe les chorégraphies dès 2000.

En 1996, elle co-fonde le théâtre le Galpon à Genève et poursuit sa carrière d’interprète avec la compagnie des Hélices, l’estuaire (pièces de groupe et performances solos), et pour Cindy van Acker (pneuma).

Elle conçoit et interprète des présentations dansées pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève, l’Orchestre de la Suisse Romande et l’ensemble Contrechamps à Genève.

Elle conçoit et réalise des projets de médiation artistique et culturelle dans le domaine des arts de la scène et de la danse en particulier, notamment pour le Grand Théâtre de Genève puis pour la compagnie Gilles Jobin jusqu’en 2009 et au sein de la compagnie de l’estuaire.

Elle a enseigné la danse contemporaine à l’Atelier Danse Manon Hotte.

Depuis plus de 15 ans, elle tisse des liens entre création artistique, formation et citoyenneté. Co-directrice du Galpon, elle oeuvre pour que cette maison des arts de la scène soit un lieu ouvert à toutes les disciplines artistiques et tous les publics.

Prix et documentaires : Nathalie Tacchella est lauréate d’une bourse SSA pour sa création Les Tables

Son travail artistique et pédagogique est documenté dans trois films :
Paysages urbains, documentaire de Mathias Solenthaler,
Paroles, danses et impressions, un film d’Alexandre Simon,
Je suis au milieu de nous, un film réalisé par le Service Ecoles-Médias du DIP Genève.

Adrien Kessler

1965

musicien et compositeur
vit et travaille à Genève

Figure emblématique de la scène rock genevoise, ce pianiste, chanteur, bassiste et compositeur faisait de la musique bien avant de l’apprendre. 
Il se fait remarquer en fondant le groupe Goz of Kermeur avec sa contrebasse, sa voix, Andrea Valvini à la batterie et feu Yves Charmillot à la guitare. Il élabore en 2003 une performance pour piano électrique et voix (AK solo) commandée par le théâtre de l’Arsenic à Lausanne, en Suisse. En 2006, il compose et enregistre un répertoire de pop violente à la basse et au chant, avec Vincent Haenni (Young Gods) à la guitare, Andrea Valvini (GOZ) à la batterie et Anne Cardinaud (percussionniste musique contemporaine) aux claviers. Darling est né et le disque sort en décembre 2007 sur le label cave12 fetish.
Parallèlement à  son métier de sound-designer et mixeur, il réalise de nombreuses musiques de films et compose, joue ou diffuse les musiques pour différentes créations scéniques, dont celles de Britta Rindelaub, la compagnie des Hélices.

Avec la compagnie de l’estuaire il crée la musique de toutes les pièces sauf La Ligne Innominée, Cette nuit-là, Newton 1 2 3, Les Tables et Tierce. Il performe en direct dans No 2, Blizzard et Un fil de soie.

 

Marc Gaillard

1956

créateur lumières, metteur en scène et comédien
vit et travaille à Genève

Il débute sa formation théâtrale à Genève qu’il complète et poursuit à Paris à l’Ecole nationale du Cirque, à l’Institut d’Études Théâtrales de la Sorbonne et à l’Atelier Théâtre OS et en suivant différents stages d’improvisation, de clown, de pantomime et de commedia dell’arte.
Pour la danse, il collabore régulièrement avec la compagnie de l’estuaire, Laura Tanner, Fabienne Abramovich, et crée les lumières pour diverses autres compagnies à Genève et en tournée, telles que Testaluna, Stijn Celis, Marcela San Pedro, les Ballets Juniors et Foofwa d’Immobilité. Il crée les lumières de plusieurs spectacles au Théâtre Am Stram Gram à Genève et en tournée.

Avec la compagnie de l’estuaire il crée toutes les pièces dès Un fil de Soie.

 

Marion Baeriswyl

1986

danseuse
vit et travaille à Genève

De 1998 à 2005, Marion Baeriswyl se forme en danse contemporaine à l’Atelier Danse Manon Hotte/ Cie Virevolte à Genève, cursus qui est porté principalement sur la création, l’improvisation et l’interdisciplinarité.
Durant la saison 2008-2009, Marion Baeriswyl est en résidence au Théâtre de l’Usine où elle présente Carnet d’ailleurs, première création personnelle. En parallèle, elle poursuit des études en Histoire de l’Art et Histoire et Esthétique du Cinéma aux Universités de Genève et de Lausanne. Elle obtient son Bachelor ès Lettres en 2011.
En septembre 2009, Marion Baeriswyl fonde le collectif eamb avec Elodie Aubonney. Depuis décembre 2011, elle collabore régulièrement avec le CENC et travaille comme danseuse indépendante dans différents projets.
Elle a enseigné à l’ADMH et été l’assistante de Manon Hotte pour les dernières créations de la cie Virevolte, compagnie membre du réseau européen Dance=Desir.

Avec la compagnie de l’estuaire elle crée Forces, Inlassablement, Cache-cache et GO.

 

Markus Schmid

1967

Acteur corporel, danseur, manipulateur d’objets

Formation

Dès 1988 Markus Schmid se forme à l’art du mime, de la danse et de l’acrobatie à l’école Marcel Marceau à Paris. Pendant 6 ans il poursuit sa formation de mime corporel avec Steve Wasson, Corinne Soum et Ivan Bacioochi (diciples d’Etienne Decroux) à Paris, ainsi qu’avec Jean Asselin et Denise Boulanger (disciples d’Etienne Decroux) à Montréal.

Il fonde en 1991 le Théâtre Espace qui devient en l’an 2000 la Cie Andrayas. En tant que comédien et chorégraphe, il participe à une quinzaine de créations de ces compagnies.

Le travail sur l’ombre, l’acrobatie, la sculpture et la manipulation de l’objet en sont les lignes directrices.

Il s’initie dès 1996 au théâtre d’ombre avec la Cie Gioco Vita à Piacenza (Italie). Son intérêt constant pour l’objet l’amène en 2001 à se confronter à la marionnette avec Philippe Genty, ainsi qu’au jonglage contemporain avec Jérôme Thomas.

Il crée en 2003 “ Le cœur suspendu ” qui remporte le prix du festival international de mime de Périgueux – Mimos-./France.

Il est invité en 2004 au festival d’Avignon In par Jérôme Thomas dans le cadre d’une collaboration-rencontre (Sujet à Vif : création de “ PONG ”).

Au printemps 2005 il crée avec le clarinettiste français Michel Aumont ,Cie Intervalles – un duo musique-mouvement : « Le souffle de l’Homme Bamboo », où le son (à travers la manipulation des objets) est amené à se promener dans tous l’espace de jeu ainsi qu’à travers le public.

Parallèlement au travail de la Cie Andrayas, il collabore de 1997 à 2006 aux créations de la compagnie Miméscope en tant qu’interprète et metteur en scène. A travers l’art du mime, les jeux de lumière, la musique et le théâtre d’image, la vocation de Miméscope est de mettre en relation le monde scientifique avec l’univers artistique. Pousser jusqu’au vertige le questionnement sur la nature qui nous entoure.

Il poursuit des collaborations régulières aux créations des Cies 100% Acrylique (danse-Théâtre, Genève), Au Cul-du-Loup (Objets sonores, Bourgogne/France), ainsi que la Cie Jérôme Thomas (Jonglage contemporain-manipulation d’objet/ Bourgogne-France).

Entre 2012 et 2014 il participe à la création de l’association Mamafele-spectacles solidaires, avec laquelle il propose des spectacles visuels dans des coins reculés de la planète.

180 SPECTACLES SOLIDAIRES (2012-2014)

Markus Schmid et la Cie Andrayas ont tourné pendant 2 ans, en Argentine, Paraguay, Pérou, Colombie, Costa-Rica, Afrique du Sud, Laos et Inde, dans le cadre d’un voyage solidaire.

La Cie a proposé ses spectacles aux différentes ONG et organismes internationaux qu’elle a rencontré, et dont le travail était axé spécifiquement sur le social, sur le culturel, l’éducation, ou sur la préoccupation à l’environnement.

Plus de 180 spectacles ont été donnés sur ces 2 années de voyage dans les villes et campagnes les plus reculées (montagne, jungle, communautés d’aborigènes, bidonvilles, théâtres, festivals, parcs nationaux et ailleurs) d’Amérique et d’Afrique du Sud, du Laos et d’Inde avec un accueil par les populations locales, toujours extrêmement favorable.

Enseignement

De 1994 à 1998 il anime des ateliers de mime et d’expression corporelles avec des enfants handicapés mentaux et autistiques (à Houdan, en banlieue parisienne).

De 1998 à 2000 il est professeur de mime aux activités culturelles de l’université de Genève.

Dès 2001 il dirige des ateliers de théâtre visuel de différentes écoles secondaires genevoises.

Dans l’enseignement il développe depuis 2003 à travers des stages la relation du corps à l’objet. L’objet comme amplificateur, haut-parleur de la musicalité intérieure de l’acteur corporel.

Il propose et partage ce travail avec des acteurs de mouvement, des danseurs, des circassiens, et depuis peu avec des détenus de prison (Maison d’arrêt de Fresnes-France).

« Apprendre à jouer de son corps comme d’un instrument de musique. Où les différents segments du corps correspondent aux différentes touches, les différentes formes « sculptées » dans l’espace aux différents accords joués.

 

Dominique Humair Rotaru

1970

Marionnettiste, sculpteur, Créateur d’objets

E-mail: dominiquehumair@gmail.com

Depuis juillet 2004: travaille dans le service tapisserie-décoration du GTG, fabrication d’accessoires de décor, peinture, moulage,sculpture.

2002 à 2004 Décorateur indépendant, artiste-peintre, à Montreux et Vevey.

2000 à 2002 Aide-menuisier décorateur, magasin Manor à Vevey.

1994 à 2000 Artiste-peintre et aide-cuisinier, à Genève.

1990 à 1994 École d’art appliqué à La Chaux-de-Fonds, section graphisme.

1988 à 1990 Cours particuliers de peinture avec l’artiste-peintre Gérard Tolck, cours de dessin d’observation, anatomie artistique, stage dans un bureau d’architectes.

1987 à 1988 Annee préparatoire à l’Ecole d’arts appliqués à La Chaux-de-Fonds.

1981 à 1987 École secondaire, à Les Breuleux.

 

Franck Fedele

1972

Directeur artistique de la Cie « Tête dans le sac – marionnettes », Genève. Marionnettiste, auteur, direction d’acteur-marionnettiste

– Diplômé de l’école de théâtre Serge Martin, promotion 1995, Genève.

– Il a travaillé à la direction d’acteurs et en tant que comédien pour le cirque, pour le théâtre et le théâtre de marionnettes, 1996-2015.

– Il a suivi des formations de marionnettiste (Marionnettes à fils au « Théâtre de marionnettes de Genève », marionnettes à gaine avec « Marionnettissimo » à Toulouse, marionnettes à gaine chinoises au TJP de Strasbourg)

– Il a participé à la plupart des spectacles de « La Méduse Articulée » d’abord en tant que metteur en scène puis en tant que marionnettiste, Marseille, 2003-2005.

– Auteur, marionnettiste et co-directeur artistique de « Tête dans le sac – marionnettes », 2005-2016.

– Conception de spectacles : « Aman’ Aman’ », 2016, création pour le Théâtre de Marionnettes de Genève. « La nuit finira-t-elle un jour ? », 2012, création pour le T50 & Théâtre de l’Orangerie, Genève. « Fantômas probablement », 2008, création pour le Théâtre de l’Usine, Genève. « Il me déplait de mourir mais je suis content », 2005, création pour Kombinat, Berlin & le Théâtre de l’Usine, Genève.

 

Cécile Chevalier

1977

Directrice artistique de la Cie « Tête dans le sac – marionnettes », Genève. Marionnettiste, confection de marionnettes, auteur

– Diplômée de l’école professionnelle du comédien-marionnettiste au « Théâtre aux mains nues » (Paris) sous la direction d’Alain Recoing, 2001.

– DEA d’ « Etudes Théâtrales et Arts du spectacle» à l‘université de Paris III, sous la direction de Daniel Lemahieu (dramaturge, il écrit des textes pour le théâtre de marionnettes), en 2002.

– Maîtrise de « Littérature Comparée » à l’université Toulouse-Le Mirail, en 1999.

– Elle a confectionnées des marionnettes pour différentes compagnies : « La Méduse Articulée », « Cie Méliades », « Cie Les grandes personnes », « Cie des Hélices », « Le Théâtre du coin », 2002-2015.

– Auteur, marionnettiste et co-directrice artistique de « Tête dans le sac – marionnettes », 2005-2016.

– Conception de spectacles : « Aman’ Aman’ », 2016, création pour le Théâtre de Marionnettes de Genève. « La nuit finira-t-elle un jour ? », 2012, création pour le T50 & Théâtre de l’Orangerie, Genève. « Fantômas probablement », 2008, création pour le Théâtre de l’Usine, Genève. « Il me déplait de mourir mais je suis content », 2005, création pour Kombinat, Berlin & le Théâtre de l’Usine, Genève.